Le droit à la déconnexion : meilleures pratiques

La porosité entre vie privée et vie professionnelle, la fatigue mentale due à des temps de connexion excessifs, la difficulté à se concentrer avec des sollicitations multiples et concomitantes... sont quelques unes des manifestations de la sur-connexion. En pièce jointe une analyse réalisée par l'UNI, pièce à ajouter à notre réflexion... Car, même si, à Orange, nous bénéficions d'un accord, il reste encore du chemin pour une vraie déconnexion, en particulier chez les cadres.

0 commentaire

Burn out : les cadres particulièrement concernés

"Certains l’évoquent comme le mal du siècle. Dernièrement, l’OMS, Organisation mondiale de la santé, l’a qualifié de « phénomène lié au travail ». Et pour 67 % des cadres français, il est considéré comme une maladie professionnelle.  Le burnout touche une population de plus en plus importante. À l’occasion de la semaine pour la qualité de vie au travail, mi-juin, le site Cadremploi.fr a sorti une enquête consacrée à ce qu’une grande majorité des cadres interrogés (87 %) considèrent comme la conséquence d’un épuisement…

0 commentaire

Le dogme du flex office s’impose

Le Flex office est imposé à l’occasion de chacun des projets immobiliers. Coeur de défense, sky, bridge... La configuration des espaces, les surfaces prévues, le mobilier, tout est conçu en open space avec des postes non attribués. Aucun choix n'est laissé aux salariés. Or ceux-ci sont très majoritairement hostiles au flex, y compris les jeunes. Et toutes les études en montrent la nocivité pour les salariés, avec les difficultés pour se concentrer, le dilution du collectif de travail, etc. Stéphane…

0 commentaire

SKY 56 à LYON, qu’est-ce qu’on se caille…

Bon, pas au sens premier du terme, puisque que ça soit coté côté chauffage ou côté climatisation : aucun souci de ce côté-là. Non, là où c’est glaçant, c’est au niveau de l’ambiance de travail : tout y est blanc, murs blancs, bureaux blancs, pas de téléphones, plateaux immenses, salariés alignés par rangées de trois sans séparations phoniques, aucune place réservée (le premier arrivé prend la meilleure place, surtout pas celle au milieu des trois) ; évidemment, pas d’objet personnel…

0 commentaire

L’ancrage : un oxymore bien ancré

Il y avait cet exemple bien connu d'oxymore ?… « cette obscure clarté, qui tombe des étoiles »… Eh bien, plus récent que le Cid de Corneille mais beaucoup moins poétique, Orange vient d’inventer : « l’ancrage territorial ». Comme son nom semblerait l’indiquer, on pourrait penser qu’il s’agit pour l’Entreprise de s’ancrer un peu plus au sein des territoires en rapprochant ses instances de Direction des clients et des élus. Que Nenni ! Puisqu’Orange fait exactement l’inverse de ce…

0 commentaire

La liberté d’expression : comment l’exercer au travail ?

Les relations de travail sont des relations asymétriques puisqu’elles reposent sur une relation de subordination entre l’employeur et ses employés. Dès lors, on peut s’interroger sur la possibilité pour les salariés de s’exprimer en entreprise et sur leur entreprise. Leur expression est pourtant protégée, tant d’un point de vue individuel que collectif et direct. La liberté d’expression est-elle un droit en entreprise ? La liberté d’expression est un droit fondamental qui bénéficie d’une protection particulière, même en entreprise. Comme le…

0 commentaire

Les futurs managers préfèrent les bureaux à l’ancienne

Une étude de la chaire « Workplace Management » de l’ESSEC vient bousculer les affirmations péremptoires qui sous-tendent l’imposition de nouveaux modes de travail tels que l’open space, le flex-office ou le co-working, dans les entreprises. Le bureau classique, individuel et fermé, est de retour dans les préférences des étudiants. 40% des jeunes sondés estiment que l’espace de travail sera déterminant dans le choix de leur futur employeur. 57 % préfèrent un bureau fermé (individuel ou partagé), contre seulement 26%…

0 commentaire

Bore-out, burn-out, brown-out… pas une fatalité

Le vocabulaire (anglo-saxon) s'est beaucoup enrichi pour décrire les problèmes liés aux nouvelles conditions de travail. Ainsi après le burn-out malheureusement bien connu, on parle maintenant de blurring (disparition de la frontière vie privée/vie pro), de bore-out (syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui), de brown-out (manque de motivation, de sens dans le travail). Cela révèle des situations bien réelles liées à la surcharge de travail, à sa mauvaise répartition, au manque d'accompagnement, à l'absence de prise en compte... A Orange nous…

0 commentaire

Des inégalités persistantes

Malgré une politique volontariste des partenaires sociaux d'Orange qui s'est concrétisée par des accords progressistes en matière d'égalité professionnelle les femmes sont encore sous-représentées dans l’encadrement  : elles représentent 33,6% des cadres alors qu’elles représentent 36,83% de l’effectif total. et il demeure des inégalités importantes en termes de représentation des femmes dans les bandes F et G et de rémunération (chiffres bilan 2017 servant de base à la négociation salariale de 2018) Rémunération brute mensuelle moyenne Femmes Hommes bande effectif…

0 commentaire

Les six causes de stress des cadres

Selon les spécialistes, le stress professionnel chez les cadres n’est pas qu’une affaire de surcharge de travail. Les cadres travaillent beaucoup, longtemps et sur des tâches exigeantes : le chirurgien coupant l’aorte qui arrive au cœur de son patient, le pilote faisant atterrir un avion rempli de passagers, ou encore le trader misant des milliers d’euros à la minute, par exemple. « Les métiers cadres sont par nature stressants », admet Marielle Dumortier, médecin du travail à l’unité des pathologies…

0 commentaire
  • 1
  • 2
Fermer le menu